Je reviens aujourd’hui avec une série de portes. Vous aviez pu en découvrir au fil de mes promenades vénitiennes, cette fois-ci je vous emmène en Gironde dans l’arrière-pays bordelais. Ou plutôt, on y retourne car je vous ai déjà parlé du Château des Quat’Sos.

Nous voilà donc à nouveau à La Réole, cité d’Art et d’Histoire. C’est un village que j’aime beaucoup, et que je trouve très photogénique. D’ailleurs d’autres séries viendront compléter mes deux premiers articles, car j’ai encore beaucoup de belles choses à vous faire découvrir.

Si vous aimez les belles pierres, la Réole vous offre des édifices impressionnants et plonge le promeneur dans une époque (malheureusement à bien des égards) révolue. Les amoureux du fer forgé trouveront leur bonheur en flânant dans ses ruelles pavées. En effet, au XVIIIe siècle le maître ferronnier Blaise Charlut a laissé son empreinte dans le paysage. Il a réalisé les ferronneries du prieuré, de nombreuses portes et grilles réolaises, mais aussi la clôture du chœur de la cathédrale Saint-André à Bordeaux.

20170807 lareole portes 6 - Portes réolaises

20170807 lareole portes 5 - Portes réolaises

20170807 lareole portes 2 - Portes réolaises

20170807 lareole portes 8 - Portes réolaises

20170807 lareole portes 9 - Portes réolaises

20170807 lareole portes 3 - Portes réolaises

20170807 lareole portes 4 - Portes réolaises

20170807 lareole portes 7 - Portes réolaises

20170807 lareole portes 10 - Portes réolaises

20170807 lareole portes - Portes réolaises