Actualité, Divers

Un tatouage, pour quoi faire ?

Bonjour, Bonsoir !

Quand on parle de tatouage, les réactions sont très variées, mais toujours fermes et convaincues. Certains pensent que c’est une abomination, une mutilation volontaire qu’on s’inflige par masochisme. D’autres trouvent ça « trop stylé » ou « tellement beau », parce que « le body art c’est vraiment la classe ». Pour ma part, je ne suis pas tatouée. Pas encore. Mais j’aime discuter de ce sujet avec des gens constructifs, qui ont des arguments pour appuyer leur pensée. C’est pour ça que je vais vous expliquer ce qui m’attire dans le tatouage, et ce qui fait que je n’ai pas sauté le pas.

La première fois où l’idée d’un tatouage a fait plus que m’effleurer l’esprit, ce petit changement d’avis entre « c’est beau parfois sur certaines personnes » et « tiens, ça me tente vraiment », s’est opéré il y a maintenant plusieurs années. J’étais bien entendu trop jeune pour le faire, et trop lucide pour prendre une décision irréversible si tôt. À l’époque, je ressentais le besoin de montrer à l’extérieur ce qui se passait à l’intérieur. Comme j’étais ado, je manifestais ça par des dessins au bic sur mes mains, les poignets etc. Je m’amusais.

Et puis ça s’est transformé. J’ai grandi, j’ai arrêté de m’écrire dessus, évidemment. Mais cette idée d’adéquation physique et spirituelle n’est pas réellement partie. Je ne vois pas le tatouage comme une décoration, ou un accessoire de mode.

De nombreux évènements de ma vie m’ont forgée très tôt, et souvent j’aurais voulu ne connaître la dureté de l’existence qu’après, une fois construite et plus à-même d’y faire face. J’enviais mes camarades insouciants, « qui ne connaissaient rien de la réalité ». Ceux qui ne savaient pas que la vie fait mal. L’idée du tatouage est donc restée, car je voulais me prouver quelque chose, m’offrir ma manière personnelle de passer un rite d’initiation. Je voulais pouvoir me dire « voilà, j’ai vécu telle chose, j’en suis sortie, et ce tatouage est uniquement à moi », une sorte de récompense artistique qui reste, d’un moment où j’ai profondément changé.

Aujourd’hui à 19 ans, je ne suis pas tatouée pour plusieurs raisons. Je refuse catégoriquement que quiconque se tatoue sans en être à 300% convaincu et sans arriver à expliquer avec raison le cheminement qui l’y a poussé. Pour l’instant, je ne suis pas 300% certaine, donc j’attends.

Une autre raison, mis à part la douleur, la peur de l’aiguille et le côté permanent évidemment, critères dont on a tous déjà fait le tour; c’est que je veux n’avoir aucun doute sur le dessin du tatouage, son sens précis, et l’endroit où il sera posé (visible ou pas, par moi et les autres, taille etc).

Je ne m’étendrai pas plus dans cet article, mais plus tard je vous parlerai des mes idées de dessin, des styles qui me plaisent, des messages qui m’appellent.

Et toi, tu en penses quoi du tatouage ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

  1. L’art du tatouage | E & the world

    18 juillet 2013 at 17 h 53 min

    […] années. Je prends mon temps, je ne suis pas pressée et de nombreux arguments me freinent (retrouvez ici mon premier article sur le sujet). Mais malgré ce temps de réflexion que je prends tout à mon aise, je sais avec certitude quelle […]

  2. estellegdaily

    1 août 2012 at 21 h 34 min

    Hmm plutôt d’accord globalement, mais je ne ressens pas ce « qui ressemble à tant d’autres », si mon (futur hypothétique) tatouage n’était qu’un désir de me rendre unique ce ne serait pas une bonne raison. Pour moi on est déjà tous suffisamment uniques ;)

  3. Hortense

    1 août 2012 at 13 h 41 min

    Un très joli article qui me rappelle un énorme travail d’exposé en psycho sociale cette année, nous avons fait sur le tatouage et nous avons fait passé pas mal d’entretiens à des personnes tatouées, ce qui en ressortait la plupart du temps c’est que le tatouage est avant tout une marque qui signe l’individualité et qui permet en fait de « finir artistiquement » un corps qu’on nous a donné tel quel à la naissance et qui ressemble à tant d’autre.. Donc entre l’esthétisme et le symbolisme le tatouage est pleins de significations qui sont propres à la personne qui le porte

Tu es passé par ici ?