Cinéma, Culture

Tomorrowland (2015)

Bonjour à tous !

Récemment, on m’a proposé un film sans rien m’en dire… Évidemment, dès le générique de début j’étais emballée : un Disney. Bizarrement, j’étais passée à côté de celui-là. Tomorrowland (VF : À la poursuite de demain) est un film sorti cette année, réalisé par Brad Bird. Il réunit au casting George Clooney, Britt Robertson (The Secret Circle, Life UneXpected, Under the Dome…), Hugh Laurie (House MD), et la jeune et très talentueuse Raffey Cassidy.

tomorrowland_ver6

 Place à l’imagination… Casey (Britt Robertson) est la fille d’un  ingénieur de la NASA dont le boulot est menacé. C’est une maligne : « she knows how things work ». Alors pour ralentir le démantèlement de la plateforme qui emploie son père, elle se livre à des petits actes de délinquance et se retrouve en garde à vue pour avoir manqué de discrétion lors d’une de ses escapades nocturnes. C’est là qu’un évènement va changer sa vie. Quand on lui rend ses effets personnels, elle découvre un pin’s qui n’en faisait pas partie. Et en un clin d’oeil, au simple toucher de ce petit bout de métal, elle est comme transportée dans un autre monde. Elle voit une ville incroyable, qui dépasse tout ce que l’on peut connaître au 21ème siècle : Tomorrowland.

tomorrowland-movie-damon-lindelof

Inspiré du parc d’attractions Disney, on en retrouve des éléments comme par exemple le parcours It’s a small world after all. C’est une véritable plongée dans un monde qui répond à nos attentes d’enfants en mal de jetpacks et de capsules volantes.

Casey a donc un aperçu furtif de cette ville sublime, et son aventure commence. Elle essaye à tout prix de s’y rendre, et pour ça cherche à rencontrer des personnes en lien avec son pin’s; qui pourraient lui expliquer d’où il vient et comment il fonctionne, ce qui la mènera à croiser la route d’Athena (Raffey Cassidy), celle qui lui a donné le pin’s. Leur interaction m’a beaucoup plu, la jeune Athena est un rôle très intéressant interprété à merveille par la révélation Cassidy. [ndlr: je n’ai pas envie de vous gâcher la surprise en vous décrivant trop ce personnage, j’espère vous donner suffisamment envie de voir le film pour que vous l’aimiez sans en savoir plus]

TL_Tsr_1-Sht_v4_Lg

C’est ainsi qu’elle trouve Frank Walker (Clooney), un inventeur génial qui vit reclus dans sa maison piégée, et a des technologies qui semblent décidément venir d’ailleurs… Ensemble, non sans quelques péripéties, ils tenteront de trouver Tomorrowland. En effet, il s’avère que ce n’est pas juste un paysage imaginaire, mais bien un endroit d’harmonie créé par les plus grands esprits de l’humanité, destiné à être le berceau d’un nouveau monde, repensé de fond en combles.

Tomorrowland-Wolf-Quote

Comme tous les Disney, ce film a deux niveaux de lecture. C’est un film pour enfant, rigolo, qui fait rêver; et c’est un film pour adultes, avec un message, un enjeu, une réflexion sur notre société.

Et quel message ! Tomorrowland m’a fait rêver, mais surtout m’a fait réfléchir. Nous sommes des êtres contradictoires : nous voulons un monde merveilleux, mais chaque jour nous continuons à en faire une Arche de Noé qui va sombrer… Dérèglements climatiques, extinction d’espèces animales, guerres, génocides, décharges à ciel ouvert, malveillance… il paraît que le Mal se propage quand les gens de bien ne font rien… À mon humble avis nous sommes nombreux à ne rien faire du tout. Et encore plus nombreux à nous plaindre sans rien changer de nos comportements. Tomorrowland nous offre de l’espoir, et tente de réveiller nos consciences.

J’ai beaucoup aimé le fait qu’on n’ait pas besoin de relation amoureuse dans ce film. Il y a de la romance, beaucoup d’amour, mais ce n’est pas le but du film. Ce film a beaucoup d’humour, et j’ai notamment adoré le « méchant » (même s’il est loin d’être au centre du film), et retrouver également Hugh Laurie avec son accent britannique était un réel plaisir. Côté négatif, je déplore le manque de scènes qui se déroulent dans Tomorrowland, mais c’est aussi relativement logique comme ils essayent d’y aller; on n’en a principalement des flashbacks.

Je trouve que niveau scénario, en 130 min on ne fait qu’effleurer le coeur du problème…

En fait, tout simplement, comme j’ai aimé, j’en veux plus ! Je veux savoir comment s’est déroulé la construction de Tomorrowland, je veux savoir qui tient les rênes, je veux en apprendre plus sur la relation entre Frank et Athena… Et sans tout vous gâcher… aaaaaah je veux savoir la suite ! :D

Pour voir le film… 

 

signaturee

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu es passé par ici ?