Cinéma, Culture

The Descendants

Bon retour par ici !

Comme tous les samedis (so sorry j’ai loupé quelques rendez-vous… :/ mais je vais me rattraper!), je reviens sur un film et aujourd’hui c’est un film de 2012 dont je vais vous parler. J’ai été récemment dans une phase Shailene Woodley ; je fonctionne souvent comme ça, par phases. Quand j’accroche à un sujet je l’explore jusqu’à en avoir marre ^^ Alors quand j’ai vu qu’elle avait été en tête d’affiche avec George Clooney, la curiosité l’a emporté. Je vous avais parlé de See You in Valhalla il y a peu, et je trouve que The Descendants a une aura assez similaire. C’est un film qui parle de famille, de deuil et de reconciliation. Sans être léger, c’est ce qu’on appellerait une comédie dramatique.

thedescendantsposter

The Descendants a été réalisé par Alexander Payne, metteur en scène à l’esthétique indie qui tourne principalement des comédies dramatiques, mélanges doux-amers. Il a notamment été derrière la caméra pour About Schmidt (2002) avec Jack Nicholson – film nommé dans 4 catégories du Festival de Cannes, et récompensé du Meilleur scénario et du Meilleur acteur dans un drame aux Golden Globes, Sideways (2005) avec Paul Giamatti – 4 prix et 10 nominations, et a également fait partie du projet collaboratif Paris, je t’aime (2006) dans lequel une brochette de réalisateurs de renom ont peint des tableaux de la ville par le biais d’histoires d’amour.

Sans plus attendre, je vous livre le synopsis rédigé par Allociné…

 » A Hawaii, la vie d’une famille bascule. Parce que sa femme vient d’être hospitalisée suite à un accident de bateau, Matt King  tente maladroitement de se rapprocher de ses deux filles, Scottie, une gamine de dix ans vive et précoce, et Alexandra, une adolescente rebelle de dix-sept ans. Il se demande aussi s’il doit vendre les terres familiales, les dernières plages tropicales vierges des îles, héritées de ses ancêtres hawaiiens. Quand Alexandra lui révèle que sa mère avait une liaison, le monde de Matt vacille. Avec ses deux filles, il part à la recherche de l’amant de sa femme. Durant une semaine essentielle, au fil de rencontres tour à tour drôles, perturbantes et révélatrices, il va finalement prendre conscience que sa principale préoccupation est de reconstruire sa vie et sa famille… »

Vu comme ça, le tragique surgit et frappe en pleine face. L’adultère est déjà difficile quand les deux personnes vont bien, mais comment vit-on ce type de révélations seul ? Comment comprendre la trahison si on ne peut pas confronter le traître ? Poser des questions, dialoguer, se reconcilier, pardonner… tout cela nécessite l’échange. Or malheureusement, la femme de Matt King ne peut plus se « défendre », ou plutôt se justifier. Son accident lui enlève toute possibilité de rédemption mais surtout inflige à sa famille une douleur inexplicable, et crée de la rancune. C’est une valeur très forte dans ce film, la rancune. Alex (Shailene) a dix-sept ans, doit faire face au départ injuste de sa mère, assumer le fait d’en savoir plus qu’elle n’aurait dû, prendre la décision de le dire à son père… autant vous dire qu’elle a de nombreuses raisons d’être en colère.

thedescendants

Mais malgré ces obstacles, Alex est remarquablement courageuse. Elle dégage une force de vie incroyable, et me fait l’effet d’un feu de forêt qui se consume pour laisser place au renouveau à la saison suivante. Le jeu des acteurs est rempli d’émotion, touchant et on s’attache à eux en un instant. J’ai découvert avec plaisir une nouvelle facette de George Clooney dans son interaction père-fille avec Shailene. Il a su représenter un homme meurtri qui s’efforce de garder la tête hors de l’eau, qui se bat pour ses filles, et surmonte la vie avec grâce.

clooneywoodley

J’ai particulièrement apprécié les touches d’humour justement placées dans les dialogues, la franchise et l’honnêteté des sentiments, la justesse de du scénario.

C’est une comédie dramatique dans le sens où le drame n’est absolument pas ce qu’on retient au final. C’est un film d’espoir, dont on ressort changé, peut-être un peu mieux, un peu plus optimiste je trouve. Une vraie bonne surprise donc. Si vous souhaitez en avoir un petit aperçu, je vous ai mis la bande-annonce… mais comme toujours je vous conseille, si je vous ai convaincus, de le regarder sans avant-goût. Les bandes-annonces en révèlent toujours trop…

 Pour aller plus loin…
signature
Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. lulubyclo chapeau luchio

    23 mai 2015 at 14 h 23 min

    Beau résumé, cela donne envie de le voir !!

Tu es passé par ici ?