Cinéma, Culture

The Bling Ring, par Sophia Coppola

Précision sur cet article : comme The Bling Ring était un fait divers réel, cet article dévoilera des détails du scénario. Si vous ne voulez pas de spoilers, attention cet article en contient !

Basé sur des évènements réels, ce film raconte l’histoire d’un groupe d’adolescents américains fascinés par le luxe et le monde des célébrités à tel point qu’ils copient leur style de vie et vont jusqu’à squatter chez eux en leur absence pour faire leur shopping.

header

Au casting, on retrouve Emma Watson, Katie Chang, Israel Boussard, et Claire Julien dans le rôle respectivement de Nicki, Rebecca, Marc et Choe. Sophia Coppola nous présente cette histoire surprenante, dramatique en un sens et surtout en tant que vision pertinente du monde actuel, à partir du point de vue de Marc; on entre dans ce monde avec lui, on le suit, et on quitte le film avec lui après la condamnation des quatre jeunes criminels. Au départ, Marc est nouveau, il a voyagé, il a eu des absences dans son lycée précédent… il se retrouve mal à l’aise dans son nouvel environnement. Et puis il rencontre Rebecca, qui le prend sous son aile. Le rôle de Rebecca est le réel pivot de cette histoire, le fil conducteur à travers tout ce naufrage identitaire. Car ce sont bien les identités qui sont questionnées dans ce film : pour Marc, « qui puis-je être pour m’intégrer« , pour Rebecca, « je peux être Lyndsay Lohan » (aussi farfelu que ça puisse sonner quand on le lit, l’identification d’un adolescent fan qui se cherche peut être forte, on le constate quand on voit jusqu’où elle a été prête à aller)… Nicki est également un personnage déterminant, car elle sera la plus maligne du lot et tentera de tirer son épingle du jeu grâce aux répercussions médiatiques de leur arrestation.

Tout au long du film, la respiration est haletante, le silence lourd, la musique de discothèque résonne à fond puis on est en plein silence. Le groupe sort le soir, dépense tout l’argent volé en bouteilles à 500$, ils consomment les drogues trouvées chez Paris Hilton et autres jet-setteuses à paillettes. Tout n’est qu’un jeu, mais aussi une façon de croire qu’ils appartiennent à ce monde. Ils fréquentent les mêmes endroits que leurs idoles, rentrent chez eux sans difficulté car les clés sont sous le paillasson, portent leurs vêtements et suivent leur actualité amoureuse comme s’ils étaient amis. Ils les appellent par leur prénom.

Mais la vanité est là. Les miroirs, les photos, les réseaux sociaux, les cliques, les soirées. Ils se font mousser. Alors évidemment, quelqu’un parle, et fait le lien.

hqdefault

Le fond est là, les dominos tombent et ils sont tous condamnés. Quatre ans pour certains, moins pour Nicki et les subalternes…

De toute façon, dès le début on est prévenu. On a des parallèles d’interviews de Nicki après la fin de sa peine, tout comme Marc. Et malgré que la justice ait tranché, l’opinion publique restera la seule juge qui compte aux yeux de Nicki.

emma-watson-karma-bling-ring-gif

Quand à Rebecca, le cerveau et la traîtresse, sa seule réaction quand son avocat vient la rencontrer sera…

What did Lindsay say ?

En bonus, retrouvez ci-dessous un court segment sur les véritables membres du Bling Ring et par ici un article sur le sujet, publié dans Vanity Fair le 18 juillet 2013 et dernièrement mis à jour le 17 février 2015.

J’ai apprécié ce film, je l’ai trouvé assez juste. La performance d’Emma Watson est très bonne (mais je ne suis pas surprise) et j’ai tout particulièrement aimé l’interprétation du personnage de Marc. Le seul point négatif qui me chiffonne réellement est le fait que Sophia Coppola ne nous montre rien du procès. Or, j’aurais été curieuse de voir les confrontations des avocats face au silence de Rebecca ou à la fausse naïveté de Nicki. Bien que leur culpabilité ne fasse pas de doute, il aurait été intéressant de voir les masques tomber ou un personnage craquer sous la pression. Volonté de rester proche de la réalité, choix scénaristique ou sentiment d’avoir déjà tout dit ? Cette vision est bien sûr tout à fait légitime, mais ma soif de détails aurait bien ajouté 10min de film à la fin !

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu es passé par ici ?