Le Timbre d’Argent : Saint-Saëns à l’Opéra-Comique

dans Culture, Musique

L’Opéra-Comique a rouvert avec Alcione, et continue à éblouir en sortant une nouvelle oeuvre de l’oubli auquel on l’avait injustement condamnée : Le Timbre d’Argent, de Camille Saint-Saëns (1835-1921). Souvent, Saint-Saëns est un compositeur auquel on a déjà été initié dans l’enfance par son célébrissime Carnaval des animaux (ici la Danse Macabre). Brillant pianiste et organiste, sa carrière de compositeur est tout aussi couronnée de lauriers : en 1852, sa cantate, Ode à Sainte-Cécile obtient le premier Prix d’un concours organisé par la Société Sainte-Cécile de Bordeaux. La même société lui décerne un nouveau Premier Prix en 1857 pour sa Symphonie Urbs Roma. Il échoue cependant à deux reprises au Grand Prix de Rome, alors Saint-Graal des compositeurs; mais cela n’entache…

Lire la suite...