Une bonne dose de rock qui fait transpirer, ça m’avait manqué ! Skip The Use et moi ça fait longtemps que ça dure… Je les ai découverts en octobre 2009 dans une petite salle yvelinoise : La Clef à Saint-Germain-en-Laye. En première partie des Naive New Beaters, ils ont littéralement électrisé la salle. Ambiance « dégueulasse » comme on aime, ça saute partout et tout le monde hallucine devant les nouveaux-venus lillois. Malheureusement, couvre-feu imposé par le métro, je n’ai à l’époque pas pu rester discuter avec eux, alors qu’ils étaient disponibles pour le public à la fin du concert.

p1010019 - Skip the Use au Mont des Arts

Depuis, ils ont connu une ascension fulgurante et enchaînent les festivals. J’ai eu l’occasion de les voir quatre fois déjà, donc forcément on peut « classer » les concerts par préférence, mais à chaque fois ils donnent toute leur énergie et ça se voit.  Ce que j’apprécie particulièrement : ils aiment leur public et le font participer. On n’est pas simplement là pour écouter, ils sont comme nos potes qui répétaient dans le garage, l’infrastructure en plus.

Je ne gâcherai pas votre plaisir en dévoilant ce qui s’est passé au concert : il faut y aller ! Pour ceux qui aiment le bon rock, qui ont envie de rire, de sentir leurs tympans battre la mesure, et de chanter les bras en l’air, n’hésitez plus, les Bastards sont là.

p1010031 - Skip the Use au Mont des Arts