Art & Littérature, Culture

Philosophons : Être ensemble, et être soi-même…

simul et singulis…

pour ceux qui me suivent depuis longtemps, vous savez que j’ai choisi ce mantra pour guider ma vie. Pour ceux qui ne le savent pas, je vais vous expliquer de quoi il s’agit.

Cette locution latine m’a interpellée un jour de mon enfance. C’est la devise de la Comédie Française, il me semble, mais je l’avais immédiatement trouvée pleine de sens. Toutes les difficultés de mon existence semblaient résonner avec cette idée. Comment réussir à être complètement soi-même, tout en étant au monde ; tout en étant intégrée, acceptée, à ma place parmi le tumulte des vies croisées de toute l’humanité ?frozenrose

singulis

La première difficulté est de définir tous les termes. Déjà : qui étais-je ? Si j’étais supposée être moi, et aspirer au bonheur, il allait falloir soit bien savoir qui j’étais, soit être très sûre de moi pour asseoir mes idées sans en être bien certaine à chaque fois. Et peut-être parfois cacher que justement, non, je ne sais pas forcément toujours qui je suis, et que mes choix bien que raisonnés peuvent être issus du plus pur instinct. J’optais donc pour la deuxième option. Je m’efforçais alors d’apprendre le plus de choses possible sur moi-même et mes vraies aspirations, afin de n’être pas trop souvent obligée d’afficher une assurance feinte pour masquer mes incertitudes.

Je suis donc devenue une enfant qui sait ce qu’elle aime, qui fait le plus qu’elle peut ces choses-là, et qui prend ses décisions. Bien entendu, il y a eu des cas de bluff, des situations dans lesquelles je prenais des décisions sans certitude mais en clamant haut et fort à qui voulait que « je savais ce que je faisais, car c’était ma vie ». La mienne à moi. En grandissant, on dit de ces moments-là – s’ils se sont avérés apporter plus de mal que de bien – qu’on « doit faire nos propres erreurs ».

Partant du fait, comme démontré au-dessus, que le moi est inconnaissable et que par conséquent on est obligé d’afficher un masque pour la société, afin d’avoir un peu de confiance en soi, et de ne pas se laisser guider aveuglément par l’existence, comment alors concilier ce moi indéfini avec le monde ?

flou

simul

J’en viens donc à « être ensemble ». Encore une fois vous serez d’accord avec moi pour accepter l’hypothèse que chacun souhaite son propre bonheur. Pour une partie d’entre nous, cela implique également le bonheur de nos proches, et l’harmonie entre notre propre personne, et les autres qui nous entourent.

Je fais partie de ceux-là. Pour être moi-même, et être heureuse, je dois donc superposer ces contraintes avec le monde, et arriver à vivre de façon agréable. Malheureusement, toute personne a son influence, tout événement a son impact. La deuxième grosse difficulté apparaît tout de suite : certains n’approuvent ou n’apprécient pas la totalité de moi. Comment réagir alors ?

Deux options se dévoilent à mes yeux : 

  1. Je ne peux être moi-même et être ensemble, donc je vais modifier ponctuellement qui je suis; je vais m’adapter à mon entourage, faire le caméléon… en espérant atteindre un « être ensemble » agréable.
  2. Je ne peux être moi-même et être ensemble, donc je vais décider de ne rien changer à qui je suis, quitte à ne pas toujours être ensemble, quitte à perdre certains membres de mon monde.

C’est à ce tournant que mes questions se posent. C’est à ce tournant que mes difficultés ont toujours été les plus fortes : dans quels cas peut-on se compromettre ? Dans quels cas doit-on se faire passer en tout premier, et dire Bye Felicia aux conséquences ? Si on accepte d’adoucir les bords, de mettre de l’eau dans son vin… jusqu’à quelle limite ? Le vin devient-il transparent ?

La réponse, je ne la détiens pas. Je l’effleure du doigt de temps en temps. La balance est fine. La solution me semble résider dans l’attention constante à soi, à ses besoins et envies, et la tentative permanente de les concilier avec ce qu’on veut de la vie. Avec ceux qu’on veut dans sa vie.

phillemon

Alors voilà… la petite histoire de ma vie, et peut-être de la vôtre ?

En tous cas, mon défi.

Être ensemble… et être soi-même… 

signaturee

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu es passé par ici ?