Et aussi..., Lifestyle

Osez faire ce qui vous plaît !

Quand j’étais enfant, mon emploi du temps était très rempli: solfège, harpe, chorale, école, théâtre, danse de salon (pas tout en même temps mais enfin j’avais toujours minimum 4 des 6 chaque semaine). J’ai eu aussi quelques mois d’équitation, et puis j’ai arrêté parce que l’ambiance des cours était vraiment trop stressante – la prof criait et je la trouvais injuste et méchante, les autres filles papotaient entre elles parce qu’elles se connaissaient depuis très longtemps mais moi j’étais la petite nouvelle alors peu de liens se sont tissés -… bref, j’ai décidé que je continuerais à en faire en vacances sans pression et ça m’a bien réussi. Par contre, j’ai toujours eu envie de faire de la danse classique. Quand on est petite, on est souvent habité par quelques idéaux féminins: souvent c’est la princesse, parfois c’est la ballerine (mais l’un n’empêche pas l’autre, haha!).

177f15a7753b93a2781c5bce846b19b6

En ce qui me concerne, j’étais déjà vachement occupée, et j’adorais tout ce que je faisais. Du coup, faire de la danse classique… pas le temps. Et puis, commencer à 12 ans (l’envie m’a pris « tard ») te donne l’impression que t’as un retard phénoménal parce que toutes tes petites copines ont sautillé sur un parquet devant des miroirs depuis l’âge de 4 ans ! En plus, la danse de salon, c’est tellement le pied que parfois faut savoir faire des choix hein. L’argument décisif qui a fini de tirer un trait sur l’éventualité de jouer à la ballerine a été le fait que j’ai des problèmes de pieds et que c’est un sport qui les ruine littéralement.

0c9f98d8b47c24f8960a9a9c199f7f65

Mais bon, parfois encore aujourd’hui je m’imagine savoir faire le grand écart, le grand jeté, glisser sur le sol en jupette et guêtres en laine, les cheveux tirés à quatre épingles.

En découvrant le yoga ashtanga, j’ai compris avec bonheur que la souplesse n’était absolument pas inaccessible, mais nécessitait simplement une motivation régulière et de la patience. Pour preuve, les images de la progression de cette jeune femme !

f03b1a85197105e4b98befe1b4dee63f

Alors depuis que je suis tombée là-dessus, j’ai rassemblé toute ma motivation et je me suis fixé pour but d’apprendre les premières positions basiques, et de photographier mes progrès moi aussi. Je trouve que c’est très encourageant, et vous savez comme moi que dans ce genre d’objectifs… la motivation fait tout !

Vous vous demanderez peut-être le but de cet article, mis à part partager mes pensées avec vous. C’est très simple: si vous avez une envie, un rêve, un but à atteindre… n’hésitez pas, lancez-vous ! Ne pensez pas au résultat que vous voulez atteindre, soyez avant tout fier/fière d’avoir osé commencer. Sachez vous contenter de la satisfaction du progrès, et vous verrez que jour après jour ça deviendra plus facile, et le courage de vous y mettre à chaque fois ne semblera plus si insurmontable.

signaturee

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu es passé par ici ?