Culture, Littérature

Les Catilinaires – Amélie Nothomb

Bonjour chers lecteurs,

Quand j’étais adolescente, et quelques années avant aussi d’ailleurs, j’ai lu une grande partie de la production littéraire d’Amélie Nothomb.

Étrangement, dans mes souvenirs son style était beaucoup plus élitiste, pointu et difficile d’accès que le ressenti que j’en ai eu lors de cette relecture. Mais c’est logique : à 14 ans ou à 24, on comprend les choses différemment, on a été immergé dans d’autres mots, goûté d’autres syntaxes et lu d’autres plumes.

Les Catilinaires

Les Catilinaires nous raconte le quotidien d’un couple finalement à la retraite, aux premiers jours de la vie dont ils ont toujours rêvé. Deux amoureux qui trouvent la maison de leurs rêves, isolée dans la neige, idéale pour vivre leur sérénité partagée et se réjouissent à l’idée d’être enfin seuls au monde.

Mais rien n’est jamais comme on l’imagine, dans la vie. Les situations les plus banales peuvent se nouer en gouffres inextricables. Un voisin silencieux peut débarquer, et progressivement épuiser par sa présence. La politesse et la bienséance peuvent étouffer, paralyser, et remettre en question nos principes les plus ancrés.

Des personnages attachants (certains) et justes

J’aime la relation entre le vieux mari et sa femme, union sincère née dans l’enfance et jamais brisée. J’aime cette nostalgie des couples durables, heureux en silence. J’aime le regard que ce monsieur (le récit nous est livré à travers son point de vue) pose sur son amoureuse. Ils sont tendres et donnent de l’espoir.

La description du voisin est précise, ciselée, tranchante. On plonge avec curiosité dans les méandres de son esprit, on cherche à comprendre ses motivations…

Sans trop vous en révéler, le roman nous amène à questionner certaines idées qu’on ne remet jamais en cause… pas parce qu’on y tient tellement, mais parce que les circonstances ne l’exigent pas.

Une comédie ou une histoire sordide ?

Un peu des deux, même si je pense plus vers la seconde option : c’est un récit drôle, surprenant, mais assez oppressant également. Les Catilinaires est un huis-clos où se mêlent bons sentiments, volonté d’aider l’autre, et harcèlement sournois.

Il ne plaira certainement pas à tout le monde, mais il parlera aux cyniques d’entre nous, aux amateurs de thrillers, et à tous ceux qui aiment l’humour noir.

Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

Êtes-vous adeptes des récits aux ambiances sombres et déroutantes ? 

à très vite pour toujours plus de culture et d’émotions…

 

♡ Merci pour vos commentaires ♡