Cinéma, Culture

Maze Runner : The Scorch Trials (2015)

maze_runner_scorch_trials_logo_125330

Back to the movies…

C’est reparti pour un tour ! Après The Maze Runner, voilà Maze Runner : The Scorch Trials. J’avais aimé le premier volet et en avais fait une critique sur le blog, et j’ai retrouvé Dylan O’Brien et Kaya Scodelario avec plaisir.

D’ailleurs, voilà une petite vidéo sympa des deux héros en compagnie de la youtubeuse Meghan Rienks (que j’aime beaucoup) tentant de réussir le Say Anything Challenge…

Pour vous resituer, n’hésitez pas à aller voir mon article, je reprends donc directement au numéro 2.

So… SPOILERS /!\

scorch-trials-poster-1280x720

Thomas, Teresa et les autres ont troqué une prison pour une autre. Ils découvrent un monde dévasté, et sont « secourus » par ce qui semble être une autorité gouvernante armée, en place pour sauver l’humanité. Si l’on peut dire.

L’équipe s’est échappée du labyrinthe, et est donc prise en charge : ils se retrouvent logés, nourris, blanchis, et rencontrent les dizaines d’autres survivants… d’autres labyrinthes. Apparemment, les tests ont perduré à grande échelle pour trouver un traitement au fléau qui a dévasté le monde.

Ils n’ont plus de parents, plus de foyer, car ces concepts n’existent plus.

On leur promet un refuge, un endroit où ils pourront être en sécurité. Et régulièrement, une poignée de ces héros forcés est choisie pour être sauvée. Mais on ne les revoit plus.

La curiosité de Thomas, quoique passant pour de la paranoïa au début, lui fait chercher la petite bête, et il n’est pas le seul à tiquer. Aidé par un nouvel ami, ils feront des découvertes inquiétantes.

Ils ont découvert le pot aux roses : on les manipule, et l’avenir n’est pas rose.

1280x720-Tej

Vient alors la fuite, et l’organisation. Les Gladers mettent tout en oeuvre pour obtenir des informations sur WCKD, ceux qui les ont capturés et étudiés. Les obstacles les mèneront à une terre de désolation, The Scorch, et ils devront s’allier avec la résistance afin de survivre et tenter de vaincre WCKD.

Je vous ai déjà dévoilé suffisamment du synopsis, passons maintenant à mes impressions. Je continue d’apprécier le travail de Dylan O’Brien, que je trouve nettement plus charismatique au cinéma qu’à la télévision. Pour briller, il (et tout artiste) a besoin d’une bonne histoire, mais avant tout d’un bon personnage. Thomas est justement un personnage riche et intéressant, le héros qui se dépasse, mais aussi le mec normal, le grand coeur, celui qui ne lâche pas, le leader…

J’ai trouvé la dynamique de groupe bien construite, les Gladers et Teresa (étant la seule fille, elle se détache forcément) ont une cohésion qui fonctionne, de l’attachement et une véritable solidarité. Regardons d’ailleurs Teresa de plus près… Elle est la seule fille, et dans le premier volet elle se souvient directement de son prénom, et répète « Thomas » dans son sommeil après être arrivée dans les Glades. C’est une combattante, et c’est rafraîchissant qu’ils n’aient pas fait de son personnage uniquement la-fille-qui-va-tomber-amoureuse-du-héros.

0

Dans le deuxième volet, elle se révèle nettement plus. Elle se souvient notamment de sa mère. Et les souvenirs sont rares et précieux. Ils ont un pouvoir de conditionnement…

Ce film étant un numéro 2, je ressens toujours un sentiment de faim à la fin… et je ne peux donc jamais vraiment me prononcer tant que je n’ai pas vu le 3.

C’est donc le même verdict : j’ai apprécié ce film, j’ai pleuré pour certaines morts, les effets spéciaux sont impressionnants, le scénario tient la route tant qu’ils ne gâchent pas la fin dans le 3 ! Les performances des acteurs sont satisfaisantes… Je ne peux manquer de citer un lien évident avec The Hunger Games, comme je l’ai probablement fait dans mon article sur The Maze Runner. On est dans le même type d’univers, avec des héros young adults, des humanités à reconstruire et des quêtes identitaires

Donc si vous aimez ce genre de films, si mon article vous a rendus curieux, et que vous avez l’occasion de le voir, ou de vous faire un marathon pour découvrir les deux d’un coup… tentez de sortir avec eux des labyrinthes et revenez me dire ce que vous en avez pensé !

Je soupçonne que nous sommes nombreux à aimer les backstages, making-offs, et autres moyens de découvrir les acteurs au naturel. Le Telephone Challenge pourra sans doute vous faire sourire…

PS : Je n’ai pas lu les livres, donc je n’ai aucune idée de ce qui nous attend, si pour vous c’est le cas…^^

Pour voir le film…

signaturee

Rendez-vous sur Hellocoton !

2 Comments

  1. Le Labyrinthe 2 vf

    19 octobre 2015 at 18 h 23 min

    il est largement mieux que le premier

    1. estellegdaily

      20 octobre 2015 at 0 h 49 min

      Je suis tout à fait d’accord !

Tu es passé par ici ?