En ce week-end de Journées du Patrimoine, j’ai profité d’une petite accalmie dans mes projets de septembre pour vous raconter ma visite du Château de Chenonceau. Cela a été l’occasion de découvrir des chapitres de l’Histoire de France que j’ignorais; et notamment le fait que le château est surnommé « Château des Dames » depuis le XVIe siècle.

IMG 6320 - Le Château de Chenonceau
Sans doute l’un des plus beaux châteaux de style Renaissance en France

C’est en effet le Roi Henri II qui l’offre à Diane de Poitiers en 1535, la favorite. Quelques années (et péripéties) plus tard, en 1559, le Château est habité par Catherine de Médicis – la veuve de Henri II. Elle y donne des grandes fêtes, et règne sur le pays depuis son cabinet appelé le Cabinet Vert.

L’avant-cour et la Tour des Marques

IMG 6325
La porte d’entrée monumentale

Datant de François Ier, la porte d’entrée est en bois sculpté puis peint. Elle porte les armes des constructeurs du château (famille Bohier et Briçonnet), la salamandre de François Ier et une inscription latine à la gloire du Roi.

IMG 6312
La Tour des Marques
IMG 6310

Avant la construction du château actuel se trouvaient un château-fort et un moulin fortifié de la famille des Marques. On en trouve encore une trace : la Tour des Marques. C’était jusqu’au XVIe siècle le donjon du château-fort, et elle a été modifée pour correspondre au style Renaissance du reste du domaine. La famille des Marques est encore présente par ses emblèmes : le puits surmonté d’une chimère et d’un aigle.

IMG 6345

Beaux détails de l’intérieur

L’escalier et le vestibule

Je suis fascinée par le travail de la pierre et notamment les voûtes et alcôves. Réussir à construire des structures stables est déjà impressionnant mais leur donner des courbes si élégantes est vraiment merveilleux. Dans ce vestibule, les voûtes d’ogives sont décalées et forment une ligne brisée. De nombreux motifs viennent les orner dans le plus pur style Renaissance : des feuillages, des fleurs, mais aussi des anges et des chimères.

Quant à l’escalier, ses sculptures représentent l’Ancienne Loi, et la Loi Nouvelle (deux personnages féminins et leurs attributs symboliques : le livre, le bâton de pélerin pour la première, la palme et le calice pour la seconde).

Le potager des fleurs

Pour déambuler tranquillement parmi de jolis tapis de couleurs, la ferme fortifiée est l’endroit idéal. Sur plus d’un hectare, vous y trouverez des rosiers Queen Elisabeth, mais aussi une centaine de variétés de fleurs que les deux fleuristes du château utilisent pour fleurir l’intérieur de l’édifice dont plus de 400 rosiers, des tubéreuses et des agapanthes. Il y a également deux serres anciennes, des légumes, des arbres fruitiers et quelques animaux.

L’orangerie

Pour déguster un déjeuner gastronomique dans un cadre exceptionnel, l’Orangerie du Château de Chenonceau est l’endroit rêvé. Il abritait les orangers et citronniers royaux durant l’hiver. Aujourd’hui, le lieu s’inscrit dans la tradition de la Renaissance basée sur l’art de recevoir et le faste des fêtes de la famille de Catherine de Médicis. Le nouveau chef des cuisines a été formé chez les célèbres Georges Blanc et Bernard Loiseau. De plus, comme le château est entouré de vignobles, vous pourrez y boire son vin à la renommée prestigieuse.

IMG 6347
L’Orangerie, ou l’élégance d’un salon de thé royal

Les Jardins de Chenonceau

Vous connaissez mon amour des jardins. Bien évidemment, celui du Château de Chenonceau est porteur du label Jardin Remarquable. Vraiment magnifique, il mérite un article à part entière donc je prendrai le temps d’y retourner pour le photographier plus en détails et vous écrire un article spécifique.

En attendant, j’espère que cette visite du Château de Chenonceau vous aura donné envie d’y aller ! Peut-être que vous y êtes allés pour les Journées du Patrimoine ? J’espère que vous profitez bien de cet événement, et que vous me raconterez vos visites dans les commentaires !