Culture, Musique

La Traviata, de Verdi

Date et lieu de création 6 mars 1853 à La Fenice de Venise

Livret de Francesco Maria Piave, d’après La Dame aux camélias (1848) d’Alexandre Dumas fils

Cette version a été donnée au LA Opera en 2007 avec la divine Renee Fleming dans le rôle de Violetta Valery et le non moins talentueux Rolando Villazon dans celui d’Alfredo Germont.

L’HISTOIRE 

Acte I

Paris et ses environs, 1850.

Le prélude pose dès le début le caractère tragique et inexorable de la pièce. Au lever du rideau, on nous révèle une fête dans une chambre d’hôtel parisien. Violetta Valery, une courtisane, y donne une fête. Atteinte d’une maladie, elle a réuni tous ses amis y compris son amant en titre, le baron Douphol, pour oublier sa douleur. Gaston lui présente un de ses amis, le jeune homme de bonne famille Alfredo Germont. Après que tous les invités, guidés par Alfredo, ont porté un toast (le fameux « Libiamo ne’ lieti calici »), il déclare sa flamme à Violetta, qui lors d’un duo entre les deux protagonistes (le « un di, felice, eterea ») se laisse prendre au jeu de l’amour alors même qu’elle y avait renoncé…

Acte II 

Les deux amants quittent la vie mondaine parisienne pour vivre leur amour à la campagne. Mais un jour, Alfredo apprend par Annina, la femme de chambre, que Violetta dilapide ses propres biens pour l’entretien du ménage. Il rentre donc à Paris pour honorer ses dettes.

Restée seule, Violetta reçoit la visite du père d’Alfredo, Giorgio Germont, qui lui reproche de déshonorer sa famille et l’accuse de dilapider les biens d’Alfredo, mais Violetta lui tend alors une lettre lui prouvant le contraire. M. Germont évoque alors sa fille, fiancée à un homme dont la famille refuse de consentir au mariage tant qu’Alfredo vivra avec Violetta. Redoublant de bonnes excuses, il joue sur la corde sensible de Violetta et ajoute que sa liaison avec Alfredo ne durera de toute façon pas car ils ne pourront jamais se marier. Il lui demande donc de mettre un terme à ce scandale. Violetta finit par céder et écrit une lettre de rupture à Alfredo. Elle se rend ensuite à la fête de son amie Flora, à Paris.

Pendant la réception, Alfredo arrive seul; et trouve Violetta au bras du Baron Douphol. Jaloux et en colère, Alfredo appelle les invités et déclare qu’il veut, devant témoin, rembourser à Violetta l’argent qu’elle a dépensé pour lui, après avoir gagné une partie de jeu. Il jette ses gains  aux pieds de Violetta; et son attitude choque les invités, tout comme son père qui vient d’arriver et ne manque pas de lui faire savoir devant toute l’assistance.

Acte III

L’état de Violetta a beaucoup empiré, elle est en train de mourir… Annina s’occupe d’elle dans son appartement parisien. Violetta lit et relit la lettre de Giorgio Germont, espoir de l’amour retrouvé. En effet, Germont avoue dans cette lettre qu’il a admis la vérité à Alfredo et que ce dernier va venir la voir. Sept scènes se déroulent pendant l’agonie de Violetta: la visite du docteur Granville (scène II), le Carnaval dans les rues de Paris (scène III), la lettre de Giorgio et d’Alfredo, seule lueur d’espoir (scène IV), l’annonce de la venue d’Alfredo (scène V), l’amour retrouvé (scène VI), puis Violetta annonce elle-même la fin à Alfredo: « Si tu ne m’as pas sauvée par ton retour, nul au monde n’en aura le pouvoir ». Rongée par la maladie, Violetta meurt dans les bras de l’homme qu’elle aime. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

  1. hollygoli

    4 mai 2013 at 20 h 59 min

    Un de mes opéras préférés ! Je rêve de le voir dans une belle salle.

Tu es passé par ici ?