Aujourd’hui, je reviens avec un nouveau tuto couture : la jupe demi-cercle années 40. J’ai toujours aimé les silhouettes un peu rétro, et ce modèle est parfait pour marquer les tailles fines (et masquer les hanches !). C’est une jupe idéale pour les débutants, et sa réalisation permet d’acquérir quelques notions techniques bien utiles pour de prochains projets.

jupe annees 40
jupe annees 40

Concrètement, vous n’avez pas besoin d’un patron « officiel », je ne vous en fournis pas dans cet article car c’est tout simplement un demi-cercle. De nombreuses versions sont facilement accessibles sur internet, par exemple en cherchant « jupe demi-cercle » sur Pinterest. Pour la ceinture, c’est un rectangle de tissu, dont vous choisissez la largeur. Il faut simplement se rappeler de doubler la mesure de la largueur, puisqu’on viendra plier la ceinture en deux. Je vous recommande vivement de lire toutes les étapes avant de vous lancer, vous aurez une meilleure vue d’ensemble de ce qui vous attend !

Fourniture et matériel

  • 1 machine à coudre
  • 1 surjeteuse
  • de la toile à patron
  • de la toile thermocollante
  • 2m de tissu (pour être tranquille, mais elle peut tenir dans un peu moins)
  • 1 paire de ciseaux
  • des épingles
  • une craie tailleur ou un feutre qui part au repassage
  • un fer à repasser
  • 1 fermeture éclair invisible de 25 cm de long
  • des petits crochets, ou un beau bouton, la mercerie qui vous plaira pour fermer la ceinture de votre jupe
jupe annees 40
jupe annees 40

Réalisation

  1. Vérifier la longueur du cercle (du patron) en fonction de la longueur de jupe voulue.
  2. Retoucher le tour de taille à la bonne mesure. Par exemple, en cet hiver 2018/2019, j’ai un tour de taille de 72 cm et mon patron était prévu pour 75 cm : j’ai donc décalé mon arc de cercle pour que la taille soit bien ajustée.
  3. Plier le tissu en deux.
  4. Poser un des côtés du patron sur le pli. Epingler.
  5. Couper le quart de cercle.
  6. Couper la ceinture à sa mesure et à la longueur voulue. Entoiler si nécessaire (si le tissu est raide, ou la ceinture suffisamment fine, ce ne sera par exemple pas utile).
  7. Découper des passants si on en veut; sur celle-ci j’ai choisi d’entoiler et de ne pas avoir de passants.
  8. Tout surjeter sauf la taille, et uniquement un grand côté de la ceinture (donc tous les morceaux sauf la taille, et tous les côtés de la ceinture sauf un grand).
  9. Monter la ceinture ou la fermeture éclair invisible.
  10. Monter la ceinture ou la fermeture éclair invisible (vous pouvez commencer par ce que vous voulez, mais il faut faire les deux; d’où mes deux étapes !).
  11. Fermer la jupe en bas de la fermeture éclair. Repasser.
  12. Faire l’ourlet à 1cm.
  13. Plier la ceinture en deux et coudre les deux petits côtés. Repasser.
  14. Coudre la ceinture au ras de la taille de la jupe.
  15. Pour bien fermer les deux bords de la ceinture, j’ai choisi d’ajouter des petits crochets discrets, cousus à la main. Mais vous pouvez tout à fait préférer des boutons par exemple.

NB : Si vous avez choisi de faire des passants à l’étape 7, ils seront à incruster à l’étape 9.

jupe annees 40

Technique

Une fermeture éclair invisible se monte en deux fois. D’abord, coudre endroit contre endroit, pas trop près et fermeture fermée. Cela sert à la fixer (un peu comme un fil de bâti). Puis, recoudre la fermeture, cette fois fermeture ouverte, le plus près possible du bord, en décollant la fermeture du bord au fur et à mesure avec son ongle.

Le look

Pour réaliser cette jupe, j’ai choisi un tissu trouvé chez Toto. Immédiatement, il m’a semblé idéal pour donner cet esprit vintage que j’aime tant, tout en restant élégant et assez facile à porter. Du noir et blanc, ça se marie bien. Le motif est régulier et sobre, avec une touche de sophistication. Cependant, j’ai longtemps hésité sur quelle face irait à l’extérieur, et à l’intérieur. J’ai opté pour le blanc à l’intérieur, mais il me reste assez de tissu pour faire une petite création qui mette en valeur cette face, très jolie aussi.

Au niveau de la souplesse et du tissage en lui-même, c’est un tissu assez stretch, suffisamment épais pour l’hiver mais assez léger pour tourner et donner un rendu fluide. Il n’a pas été trop difficile à travailler. Par contre, j’ai eu la surprise d’accrocher quelques fils… Franchement, je soupçonne le chat.

jupe annees 40

Dans ce look, j’ai assorti ma jupe années 40 à des collants graphiques reçus dans une Gambettes Box. Pour que la jupe reste la pièce maîtresse de ce look, je porte un pull noir Etam assez simple en maille noir légèrement pailletée, avec quelques noeuds dans le dos.

Du sur-mesure, et du seconde main

Vous le savez, je m’éloigne de la fast fashion. En effet, j’achète moins et mieux, et ce pull vient donc de chez Vinted, ainsi que les chaussures. Ainsi, les chaussures sont des Repetto vernies, à talons épais et petit bride. Je les aime d’amour, et elle rejoignent ma paire de salomés bronze – que je dois encore vous montrer, mais qui sont merveilleuses. Quant au sac, il m’a été offert par ma belle-mère, et vient de la famille.

Enfin, puisque cette jupe est taille haute, je la porte avec un manteau court comme mon perfecto en laine pressée vert de chez American Vintage. Vous le voyez ici avec mon trendy châle vert lavande, dont je vous ai parlé la dernière fois !

trendychale vertlavande
jupe annees 40

J’espère que vous avez aimé cet article, et qu’il vous donnera envie de vous lancer en couture ! Si vous cousez cette jupe en utilisant mes explications, n’hésitez surtout pas à me poser des questions en commentaire ou venir me parler sur les réseaux sociaux et me montrer vos réalisations. Enfin, je tiens à remercier Pascaline Lair pour cette séance photos.