Divers

Je ne suis pas une Bisounours.

J’ai trop d’amour. Trop d’amour en moi pour tant d’êtres. J’aime mon Père, j’aime ma Mère. J’aime mon Amour. J’aime mon chat, j’aime mon chien. J’aime aussi tous les chiens du monde, tous les chats du monde, et en fait sûrement la quasi-totalité des animaux du monde (il n’y a que les animaux type larve/lombric/serpent/anguille qui ont tendance à me dégoûter… tout ce qui ressemble à une tête et un long cou qui rampe, en mode « tube », bwâââârkk – mais pour autant je ne souhaite pas leur mort!). J’aime la Nature, les plantes, ce qui vit.

DSC_6192

C’est peut-être la compassion bouddhiste qui a ouvert mon coeur, créé un espace supplémentaire pour l’Autre; le différent de moi. La multiplicité, la diversité, l’infinité des manifestations de la Vie me fascinent.

Toujours est-il que l’espace est là. J’essaie donc de l’apaiser au quotidien, car avec l’Amour vient l’inquiétude pour l’autre, et parfois la tristesse… Donc je n’ai pas d’hésitation à donner quand je peux aux clochards que je croise. Ce qui fait que maintenant j’en connais.

Quand il pleut, je vois toujours des escargots écrasés par terre. Mais la vie est précieuse, alors ceux que je vois sur le trottoir, je les ramasse pour les poser là où nous autres humains ne risqueront pas des les piétiner. Et ça me fait plaisir.

Quand le chat du voisin est perdu dans ma résidence (et je sais qu’elle n’a pas le droit de sortir), je vais la chercher et je sonne, on se dit bonjour, je lui rends son chat. Ce qui fait que je connais ma voisine.

Ce sont des petites choses, mais ça rend ma vie plus riche, mon coeur plus content et me donne l’occasion de rencontrer des personnes sympas plutôt que les croiser sans se regarder.

La gentillesse rend ma vie tellement plus heureuse. Une question de karma sans doute. Alors évidemment, je n’aime pas tout le monde. Et parfois j’ai de mauvaises expériences… Mais tentez de répondre à quelqu’un d’agressif ou de colérique en lui montrant de la gentillesse, de la sincérité, du calme… vous serez surpris de sa réaction ! C’est pratiquement impossible de maintenir son niveau de stress face à quelqu’un qui se sent bien et est juste gentil.

Malheureusement, tout n’est pas toujours aussi simple. Certaines choses sont difficiles. Certaines situations complexes, et parfois même semblent inextricables. Des ronces de mots perdus, des broussailles de feuilles mortes du passé, des cendres d’insultes à oublier, les ruines d’anciens châteaux hantés par des fantômes incompris…

Alors que faire quand la gentillesse ne suffit pas ? Comment se sortir de conflits trop longs et trop fatigants ? Quand l’amour n’est pas assez, quand les actions déçoivent mais ne peuvent être autrement, quand les murs se heurtent et les émotions prennent toute la place

Je ne prétends pas avoir toutes les réponses, et j’ai connu la vie avant. Ce que je sais, c’est que dans ma vie, maintenant, je ne prends pas les armes. J’aime, je m’efforce de bienveillance.

Je ne suis pas une Bisounours, je ne veux juste pas renier mon harmonie.

Alors je jette les armes, et je garde les yeux ouverts.

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tu es passé par ici ?