Cinéma, Culture

Insurgent… mais où est l’insurrection ?

giphy

Ayayay, j’ai un petit décalage d’une nuit quant à la publication de cet article. En effet, je me suis dit que j’allais regarder le film à nouveau pour l’avoir bien à l’esprit, et finalement je me suis laissée emporter puis le sommeil m’a rattrapée ^^

Je vous donne donc mes impressions sur Insurgent ce matin, mais les prochains articles Ciné seront toujours réservés au samedi, sauf force majeure 😊 . On retrouve ainsi Tris, Four et les autres fuyant à travers la forêt. Ils trouvent refuge chez les Amity (« Fraternels ») et cherchent des alliés en vue de la révolution qui gronde.

Pendant ce temps, Jeanine mène une traque sans relâche de tous les divergents. Elle a en effet trouvé une mystérieuse boîte qui, selon elle, contiendrait la solution au problème des divergents. Malheureusement, elle a besoin d’un divergent pour ouvrir la boîte. Les cobayes se suivront et mourront en tentant de mener à bien ce projet, jusqu’à ce que Jeanine mette la main sur Tris, qui est 100% divergente.

Pour ne pas tout gâcher, éviter de vous révéler le contenu de la boîte et vous permettre de garder quelques surprises, je m’arrête là pour le synopsis. Sachez qu’il y aura de la trahison, des désillusions, des alliances inattendues, de beaux effets visuels, des moments de pure émotion…

Shailene Woodley est une de mes actrices chouchou en ce moment donc en toute objectivité je n’ai rien à redire ^^ La scène chez les Candeur est su-blime. La performance de Kate Winslet gagne également en nuances dans ce deuxième volet, on sent qu’une part d’elle doute, mais qu’elle fait le choix délibéré de renforcer la répression.

D’un point de vue purement esthétique, le personnage de Tris a évolué. Elle a les cheveux courts, son équipement de Dauntless a disparu : une petite chemise en flanelle, un gros pistolet mitrailleur et on est partis ! C’est un changement que j’ai trouvé juste, Tris se déleste du superflu. Fugitive, orpheline, ancienne Abnégation puis Dauntless… elle n’a pas besoin de s’encombrer de futilités.

40947.cr2

Tant qu’on parle d’esthétique, vous me demanderez sans doute si la 3D change quelque chose, et à cette question je ne pourrai malheureusement pas répondre car j’ai vu le film en streaming. Peut-être que certains d’entre vous l’ont vu en salle et pourront nous donner leur avis en commentaire… 😊

Je ne vais pas vous le cacher : j’ai été déçue par ce film. L’intrigue n’est pas aboutie, on reste sur sa faim… tout le récit m’a donné une impression de bâclé. Les scènes s’enchainent dans une logique un peu simple. Malgré la guerre, les scènes de combat (très réussies par contre), on ne ressent pas vraiment que les personnages luttent pour s’en sortir. Je dirais que soit ils sont juste trop forts, soit on leur a facilité la tâche.

En ce qui concerne la relation entre Tris et Four, elle coule de source. Je déplore toutefois un manque de charisme chez Theo James, mais tout est subjectif et nombre de spectateurs se satisferont sûrement de son physique avantageux. Il fait un peu trop « G.I. Joe » pour moi, sa sensibilité n’ayant pas été assez développée par les scénaristes à mon goût. Du coup bien entendu, les scènes de baisers ou de sexe sont assez sensuelles, mais n’oubliez pas qu’on est dans le teen movie américain donc c’est très « poli » je dirais.

Four Tris Kiss

Après avoir lu des commentaires sur internet de personnes ayant lu les livres, il semblerait que la production s’en soit éloignée… voire ait carrément inventé et réécrit le bouquin ! Je lis en effet à plusieurs reprises que « la boîte n’existe pas dans le livre », « il n’y a pas de pourcentage de divergence », « les personnages sont plus travaillés » (merci Gloryah pour cet avis)… je suis donc curieuse de voir la différence et songe sérieusement à passer aux livres pour me faire une idée.

Enfin, j’ai un souci avec le titre : Insurgent suppose une insurrection, une guerre civile, une vrai mouvement de rebellion, de révolte, de violence. Des révolutionnaires prêts à tout. Or, on a quelques personnages révoltés – les héros, et on ne nous montre absolument pas l’ampleur de la révolution ! D’ailleurs, la révolutionnaire par excellence, Tris, divergente complète et tout le tralala… fait un choix qui n’a rien de révolutionnaire, vous le verrez vous-même. Le sacrifice est d’ailleurs une notion très présente dans ce film : Tris souffre sans cesse car ses proches meurent et elle se sent responsable. À plus grande échelle, elle sera responsable du sort de ses camarades de faction, et de la population en général. C’est donc avec un poids très lourd sur les épaules qu’elle agit, et cette responsabilité sera déterminante dans plusieurs de ses décisions.

Bref, cette critique est donc mitigée à l’image de son objet : un film divertissant, au casting de qualité, un peu exagéré sur les effets spéciaux, au scénario maladroit et à prendre séparément de son livre éponyme !

Et vous, qu’en avez-vous pensé ?

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

  1. Emilie

    29 avril 2015 at 22 h 33 min

    J’ai bien aimé le film mais je n’ai pas lu les livres … Merci pour ta visite sur mon blog :)

Tu es passé par ici ?