Lifestyle

Girls and Roses : mon premier Kokedama et autres curiosités végétales

Tout récemment, j’ai été invitée à la Green Party organisée par la jolie boutique Girls & Roses, à Paris. Malheureusement, après moult négociations, je n’ai pas été en mesure de me libérer (période de soldes oblige) et j’étais hyper déçue car le thème m’avait beaucoup intriguée… Le Kokedama. J’avais en effet déjà entendu parler de l’Ikebana, une technique d’art floral japonaise, mais ma connaissance de ce genre d’arrangement s’arrêtait au fait d’en connaître le nom.

Pour mon plus grand bonheur, Delphine et Philippa, les propriétaires de l’enseigne, m’ont alors gentiment proposé de venir à la boutique quand j’étais disponible, pour découvrir tout ça en coulisses et prendre le temps de papoter et poser mes questions. Vous vous en doutez, j’ai sauté sur l’occasion ! J’étais déjà passée chez elles un peu par hasard il y a plusieurs mois, et j’avais eu un véritable coup de coeur. En effet, j’adore les succulentes depuis des années, notamment les Echevaria (quand la pluie tombe, les gouttes s’y logent et forment des diamants avec la réflection de la lumière, c’est tout simplement magnifique). Mais à cette époque-là, c’était assez peu connu et j’avais beaucoup de mal à en trouver.

Mais alors, le Kokedama, késako ? Pour faire simple, c’est une création végétale qui vous demande un petit moment de détente, un carré de mousse, une plante en petit pot, du fil à coudre et un peu de coordination des mains. Et au final, ça ressemble à ça :

DSC_6045

Il faudra pardonner la gourmandise de mon chat, depuis que je lui ai fait découvrir l’herbe à chat elle pense que tout ce qui est naturel et vert se mange…

DSC_6055

Pour réaliser votre Kokedama en moins de temps qu’il ne faut pour le dire, suivez tout simplement ces instructions…

DSC_6069

Et pour être sûrs de votre coup, Delphine et Philippa ont créé une Kokedama Box ! Elle contient tout ce qu’il faut pour la réaliser, et même quelques bonus^^ Alors si le concept vous tente, ou si vous souhaitez offrir un cadeau qui sorte de l’ordinaire et apporte un peu de bien-être à un proche, ne cherchez plus, avec la Kokedama Box je vous garantis que la surprise et l’amusement seront au rendez-vous.

DSC_6061

Au fait n’ayez pas peur si vous n’avez pas la main verte : niveau entretien vous pouvez être tranquille : il n’y a rien à faire de particulier mis à part vous assurer que la plante est suffisamment hydratée. Et pour vérifier ça, il vous suffit d’observer la couleur de la mousse : quand elle brunit et perd sa couleur verte par endroits, remplissez un petit bol d’eau et baignez votre Kokedama. Au début il flottera, puis il touchera le fond. C’est alors que vous saurez que c’est bon ! Un petit tour sur lui-même pour que l’humidité soit homogène, et hop, de retour sur sa coupelle. Bien entretenu de cette façon, votre Kokedama peut durer jusqu’à 6 mois !

DSC_5848

DSC_5850

DSC_5851Dans leur boutique, on trouve toutes sortes de plantes rares venues des quatre coins du monde. Ce que j’ai tout particulièrement apprécié, c’est qu’elles ne vendent pas de fleurs coupées. En effet, mon chéri n’aime pas du tout (et il n’est pas le seul) l’idée de « tuer les plantes ». Nous sommes une espèce très violente, quand même. Plutôt que de simplement observer la nature là où elle vit, on l’arrache à son milieu, on la coupe droit au niveau de ses jambes – drôle de personnification, certes, mais on n’a aucune idée du niveau de sensation d’une plante ! J’ai d’ailleurs entendu dire que les arbres s’entendaient être dévorés par les petites bêtes ! Incroyable non ? Je ne garantis pas que ce soit la réalité, c’est donc à vérifier, mais l’idée donne une vision différente des choses.

Parenthèse : Ce petit ficus à droite ne ressemble-t-il pas à une mandragore d’Harry Potter ? J’ai beaucoup aimé la scénographie de la boutique : des suspensions en verre, des présentoirs à gâteaux à l’ancienne,  des bocaux, des flacons… Les pots en céramique sont choisis avec goût, pour un univers très féminin et en accord avec les découvertes végétales qu’on y fait !

DSC_5852

DSC_5855

DSC_5857

DSC_5859
DSC_5893

DSC_5892

DSC_5891

Un argument positif aussi, il y en a pour tous les goûts… et tous les budgets ! Si vous souhaitez rejoindre la famillle des Girls&Roses, avec 5 € vous pouvez tout à fait vous offrir une curiosité très mignonne et la garder plusieurs mois. DSC_5866

DSC_5864

DSC_5860

DSC_5869

DSC_5890
La plante-papillon, qui porte si bien son nom…DSC_5887

Des textures surprenantes comme cette plante « velours »DSC_5884

L’un des plantes qui m’ait le plus fascinée : elle n’a ni racine, ni besoin de terre ! Elle grandit par un système de rejets, et forme cette délicieuse petite plante à poser : venant d’Amérique du Sud, elle n’a besoin que de soleil et d’humidité (la vaporiser régulièrement, et voilà!).DSC_5870

DSC_5868

DSC_5862

DSC_5867

DSC_5858

DSC_5883

Alors si cette petite découverte en photos vous a intrigués, n’attendez plus pour aller rendre visite à Delphine et Philippa au 32, rue Montorgueil à Paris !

Très facile d’accès, il vous suffit de sortir au Forum des Halles (Châtelet, RER A et autres métros) et de marcher moins de 5 minutes, ou encore de passer par la station Étienne Marcel. Le quartier est d’ailleurs très sympathique, leurs voisins font des pizzas aux truffes, quelques pas plus loin se trouve le quartier Montorgueil et ses passages entièrement piétonnés…

DSC_5879

 

 

girls&roses

Vous pouvez bien sûr aussi les retrouver sur Facebook, Twitter, et Instagram.

signature

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

    1. estellegdaily

      2 août 2015 at 22 h 42 min

      Oui une belle découverte en effet ! Merci pour ta réaction

  1. Holly Goli

    15 juillet 2015 at 20 h 07 min

    Etant dans le domaine de ma mère (elle travaille au service production de serres municipales), je vais lui poser la question si elle connaît.
    En tout cas, c’est une découverte pour moi ^^

Tu es passé par ici ?