Les langues vivantes, et la compréhension d’un système de pensée, c’est une véritable passion pour moi, que j’ai décidé de partager avec vous. Aujourd’hui, penchons-nous donc ensemble sur l’idée du français ? Qu’est-ce que cette langue ? Qu’est-ce qui la distingue d’une autre ?

Qu’est-ce qu’une langue ?

DanteEloquenceVulgaire françaisUne langue se définit par un ensemble de caractéristiques internes et externes qui vont empêcher qu’on confonde cette langue avec une autre langue, et va également permettre de mettre cette langue en contraste avec une autre.

L’origine latine commune de certaines langues a été remarquée par Dante dans De vulgari eloquentiair?t=estgdai 21&l=am2&o=8&a=2213637989 - Le français, essai de définition. Il désignait les langues selon leur manière de dire oui et avait vu des parentés entre les langues de Si d’une part, les langues d’Oïl d’autre part et enfin les langues d’Oc; qu’il opposait aux langues de Jo (prononciation [jo]).

L’arbre généalogique du français

Dès la fin du XVIe siècle, des voyageurs ont observé des ressemblances entre les langues de l’Inde et les langues occidentales. Au XVIIIe siècle, siècle des grandes découvertes, des missionnaires érudits ont commencé à s’intéresser aux ressemblances entre le sanskrit et les langues d’Europe. L’approfondissement des connaissances du sanskrit et la recherche ont permis de supposer l’existence d’une famille de langues indo-européennes.

Ces observations ont donné naissance au XIXe siècle à la grammaire comparée. Le comparatisme a permis de définir le français comme une langue indo-européenne. Les langues « filles » du latin sont dites langues romanes (italien, espagnol, portugais, français, roumain). Cette définition est une définition généalogique de la langue française, et est surtout valide dans l’Histoire interne de la langue. Mais cette définition n’est pas valide dans une approche externe de la langue.

Le français, où et quand ?

Dans le cadre d’une approche externe de la langue française, on peut définir la langue française sur le paramètre temporel et le paramètre spatial.

La borne temporelle finale de l’Histoire de la langue française est simple, c’est notre époque.

Mais quand fixe-t-on la borne initiale de l’Histoire de la langue française ?

La question de l’origine des langues s’est posée très tôt : y-a-t-il eu plusieurs foyers séparés à travers le monde ? Y-a-t-il eu une langue universelle originelle ? …

Les tentatives de réponse à ces questions conduisent aujourd’hui encore à des débats scientifiques.

France 842 français

Se poser la question de l’origine de la langue française peut conduire à prendre comme borne initiale le moment de la naissance de la langue française. En effet, on reconnaît à la langue française un acte de naissance : 842 après Jésus-Christ. Mais la langue française n’est pas née ex-nihilo. Avant de s’intéresser à l’Histoire de la langue, on va donc devoir s’intéresser à sa préhistoire.

La préhistoire du français

Définition temporelle

Cinq siècles avant notre ère est l’époque où (selon nos données actuelles) apparaissent les premières données pertinentes pour comprendre ce que va devenir la langue française. Souvent, les experts choisissent comme repères chronologiques des évènements historiques, mais cela fausse parfois les conclusions.

Définition spatiale

A aucun moment de son Histoire, les zones d’usage du français n’ont correspondu pleinement avec le territoire français. Il est donc utile pour nous de situer la langue française géographiquement. L’aire d’éclosion de la langue française est délimitée au Nord par la Manche, à l’Est par le Jura et les Alpes, au Sud par la Méditerranée et les Pyrénées, et à l’Ouest par l’Atlantique.

Langue française et langue de la France, ce n’est pas la même chose.

La prochaine fois, nous verrons précisément quels événements historiques ont marqué l’Histoire de la langue française entre le Ve siècle avant Jésus-Christ, et 842 après Jésus-Christ, date que nous choisissons comme celle de son apparition effective.